Pinot s’avance “rassuré” vers La Vuelta

18 août 2018 - 17:24

© Équipe Groupama-FDJ

Deux mois après son abandon sur le Tour d’Italie, Thibaut Pinot (Groupama-FDJ) a retrouvé la compétition sur le Tour de Pologne, dont il a pris la 3ème place. On va pouvoir maintenant se préparer tranquillement, sereinement, pour faire une bonne Vuelta”, se projette le grimpeur français.

Le Tour de Pologne attire les coureurs qui souhaitent briller sur La Vuelta. En 2017, Wouter Poels (Team Sky) y avait remporté l’étape-reine avant d’apporter un soutien essentiel à Chris Froome sur les routes espagnoles (6ème au général) et Vincenzo Nibali (2ème), Ilnur Zakarin (3ème) et Wilco Kelderman (4ème) avaient tous affuté leurs jambes du côté de Cracovie. Cette année, Thibaut Pinot (Groupama-FDJ) a fait son retour à la compétition sur l’épreuve World Tour d’une semaine avant d’affronter La Vuelta avec ambition. 

Je suis arrivé en ne sachant pas trop où j’en étais et j’en ressors satisfait sur ma condition”, explique le grimpeur français, qui n’avait plus accroché un dossard depuis son abandon en fin de Giro et a fini la semaine sur le podium du général derrière Michal Kwiatkowski (Team Sky) et Simon Yates (Mitchelton-Scott), également appelés à prendre la direction de Malaga la semaine prochaine.

 

LE NIVEAU DE LA VUELTA SERA TRES ELEVÉ”

À part Kwiatkowski, c’était beaucoup de coureurs qui n’étaient pas sur le Tour de France, observe Thibaut Pinot. “On va se retrouver sur La Vuelta avec un très gros plateau entre tous ceux qui n’ont pas fait le Tour et ceux qui doublent Tour et Vuelta pour préparer les championnats du monde. Le niveau sera très élevé et ça devrait être intéressant à suivre.”

Rassuré sur sa condition, Thibaut Pinot a également vu son équipier Georg Preidler lever les bras sur la difficile 6e étape du Tour de Pologne, que le Franc-Comtois a finie dans le premier groupe de poursuivants, impeccable en couverture de son partenaire. Georg est quelqu’un qui fait beaucoup de boulot dans l’ombre des leaders, donc qu’il puisse gagner est une bonne chose pour lui et pour le groupe”, se réjouit Thibaut Pinot. On va pouvoir maintenant se préparer tranquillement, sereinement, pour faire une bonne Vuelta.

 

“ON VA FAIRE LE BILAN À MI-VUELTA”

Pour Thibaut Pinot, la route vers Malaga passe par Tignes, où il s’est installé jusqu’à la fin de la semaine avant de prendre la direction de l’Andalousie. Il s’agit de faire quelques entraînements en montagne et ensuite récupérer, le départ de La Vuelta vient assez vite”, explique le Français avant sa troisième participation à La Vuelta (7ème en 2013, abandon en 2014).

Je vais essayer de rentrer dans La Vuelta petit à petit”, se projette-t-il. Je vais voir ce qui se passe jour après jour et on va faire le bilan à mi-Vuelta, voir si on s’oriente vers un classement général, si je suis assez proche des cinq premiers, ou si on va essayer d’aller chercher une victoire d’étape en troisième semaine. On discutera ça au fur et à mesure des jours de course.” Sur un parcours qui fait une nouvelle fois la part belle aux grimpeurs, Thibaut Pinot peut intégrer le cercle restreint des vainqueurs d’étapes sur les trois grands tours, après s’être déjà imposé sur le Tour de France et le Giro.

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives sur La Vuelta

Partenaires de La Vuelta

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblés en fonction de vos centres d'intérêts.