Le jour de gloire d’Iturria

4 septembre 2019 - 17:56

Mikel Iturria (Euskadi-Murias) a signé sa première victoire professionnelle après une offensive spectaculaire jusqu’à Urdax lors de la 11e étape de La Vuelta 19. À quelques kilomètres des terres où il a grandi, le Basque a participé à l’échappée de 14 coureurs qui a animé la journée. Il est ensuite sorti à 25 kilomètres du but et a résisté à ses compagnons pour s’imposer avec une marge infime, 6” devant Jonathan Lastra (Caja Rural-Seguros RGA). Primoz Roglic (Jumbo-Visma) a rallié l’arrivée sans encombre au sein du peloton, à 18’35” du vainqueur, et conserve La Roja à la veille d’une étape piégeuse vers Bilbao.


De nombreux coureurs voient dans cette 11e étape une opportunité pour les attaquants au long cours et la bataille pour l’échappée est une nouvelle fois des plus intenses. 11 coureurs parviennent à sortir après 9km : Jorge Arcas (Movistar Team), François Bidard (AG2R La Mondiale), Gorka Izagirre (Astana Pro Team), Lawson Craddock (EF Education First), Damien Howson (Mitchelton-Scott), Amanuel Ghebreigzabhier, Ben O’Connor (Dimension Data), Matteo Fabbro (Katusha Alpecin), Angel Madrazo (Burgos-BH), Alex Aranburu (Caja Rural-Seguros RGA) et Mikel Iturria (Euskadi-Murias).

Ces attaquants sont rejoints par Rémi Cavagna (Deceuninck-Quick Step) au km 17, puis Benjamin Thomas (Groupama-FDJ) et Jonathan Lastra (Caja Rural-Seguros RGA) au km 28. Le peloton est déjà à 6’40”. Les équipiers de Primoz Roglic (Jumbo-Visma) règlent l’allure du peloton et l’écart s’élève à 8’20” au sommet du Col d’Osquich (km 77,2), où Angel Madrazo prend 3 points de la montagne.

Le numéro d'Iturria

L’écart atteint les 10 minutes dans la deuxième ascension du jour, le Col d’Ispéguy (2e caté), où les échappés commencent à s’attaquer. Alex Aranburu et Gorka Izagirre sortent dans le dernier kilomètre d’ascension et poursuivent leur effort dans la descente. Lawson Craddock les rejoint avant la troisième ascension du jour. Les poursuivants sont à 25” et l’écart avec le peloton monte à 13’.

La bataille se poursuit dans la dernière ascension mais les poursuivants reviennent. Mikel Iturria part seul à 25km de l’arrivée. Son avance atteint 48” à 15km de l’arrivée mais ses poursuivants reviennent sur ses talons… Le Basque s’impose finalement avec une marge de 6” ! Le peloton franchit la ligne d’arrivée avec un retard de 18’35” et Primoz Roglic conserve La Roja.

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives sur La Vuelta