Le « Peloton Vert » d'Ecovidrio collectera des déchets sur 8 étapes de montagne de La Vuelta

26 juillet 2019 - 10:00

La Vuelta et Ecovidrio ont présenté à Madrid le projet qui fera de cette édition la plus durable de son histoire. La campagne « Recyclez du verre et pédalez », qui est menée pour la cinquième année consécutive, aura parmi ses principales actions la participation du fameux « Peloton Vert », un groupe de volontaires environnementaux qui réalisera des collectes de déchets dans huit étapes de la compétition. Notamment celles avec des arrivées au sommet – 5, 7, 11, 13, 15, 16, 18 et 20 -. L'objectif de cette initiative est de sensibiliser tous les amateurs du cyclisme à la nécessité de prendre soin de l'environnement et de lutter contre l'abandon des déchets dans le milieu naturel.

La journée, célébrée dans l'espace ECOOO, à Madrid, a compté sur la participation de Javier Guillén, directeur de La Vuelta ; Óscar Pereiro, ancien cycliste et ambassadeur d'Ecovidrio ; Borja Martiarena, directeur marketing d'Ecovidrio ; et Carlos de Andrés, commentateur de la RTVE, qui a animé les journées.

Le directeur général de La Vuelta, Javier Guillén, a souligné l'importance particulière qui revêt le respect des espaces naturels dans une discipline telle que le cyclisme « qui dépend et vit de la nature ». « Nous devons faire un effort pour laisser la moindre empreinte écologique possible. Nos confrères sur le Tour de France ont respecté les 82 zones naturelles protégées par lesquelles ils sont passés en 2019, et nous ne pouvons pas être moins responsables. La Vuelta 19 se déroule autour de six espaces déclarés Patrimoines de l'Humanité par l'UNESCO », a-t-il signalé.

Pour Borja Martiarena, directeur Marketing d'Ecovidrio, « le sport et les événements sportifs comme La Vuelta sont essentiels pour notre entité. Ils sont fondamentaux pour nous sensibiliser à nos actes en tant que citoyens dans des espaces ouverts et des milieux naturels. Dans le cas du cyclisme, ses amateurs sont de plus en plus conscients de la trace qu'ils laissent dans l'environnement. Voilà pourquoi ils travaillent pour l'éviter ».

Lors des 19 étapes qui ont lieu en Espagne pour cette édition, Ecovidrio déploiera à nouveau des conteneurs illustrés aux couleurs les images de la campagne dans les différentes communes par lesquelles passe La Vuelta 19. Les citoyens pourront recycler leur verre qui sera ensuite transformé en trophées en verre recyclé qui, à leur tour, seront remis aux gagnants de chacune des étapes. « C’est la deuxième année que nous remettrons ces trophées en verre recyclé. C'est quelque chose dont nous sommes particulièrement fiers car c'est le résultat de petits gestes des habitants de chaque commune qui les lient directement à La Vuelta », a souligné Martiarena.

Pour la deuxième année consécutive, les battues de nettoyage et de collecte des déchets du Peloton vert d'Ecovidrio sont prévues dans les villes de fin d'étape. À propos de cette initiative, Martiarena a souligné que « la collaboration des citoyens et des autorités locales a permis de collecter près de 300 kilos de déchets en 2018 ».

Comme pour d'autres éditions, un conteneur vert sera installé sur le podium pour que les vainqueurs de chaque étape déposent la bouteille en verre avec laquelle ils célèbrent la victoire durant la cérémonie protocolaire. Une nouveauté cette année : le panneau de contrôle des signatures par lequel passent chaque jour tous les cyclistes sera fabriqué avec du verre recyclé. Une initiative qualifiée par Martiarena comme « unique parce qu'elle implique encore plus les coureurs et les sensibilise à l'impact environnemental que génère leur passage. »

Enfin, et, en reconnaissance de ses efforts de l'an passé, Ecovidrio installera les semaines précédant l'étape 2 à Benidorm son conteneur géant de huit mètres. L'installation de ce monument implique la reconnaissance de Benidorm comme la ville qui a recyclé le plus de verre l'année dernière au cours de La Vuelta.

Également présent à l'événement l'ancien cycliste et champion du Tour de France Óscar Pereiro, qui sera, pour la cinquième année consécutive, l'ambassadeur de la campagne « Recyclez du verre et pédalez ». Pereiro a cité l'activisme environnemental croissant des amateurs comme « un facteur important pour ne pas oublier l'impact que peut avoir la cohabitation des cyclistes et des spectateurs. » De même, Pereiro a reconnu le travail réalisé par La Vuelta, aux côtés d'Ecovidrio, comme « une véritable mise en valeur des fans du cyclisme et de sa communauté. Les deux ont vu que leur activité peut avoir un résultat positif sur l'environnement. »

© Baixauli Studio

LA VUELTA, UN ÉVÉNEMENT SPORTIF À FORT IMPACT SOCIAL ET ENVIRONNEMENTAL

Le grand rendez-vous du cyclisme espagnol réunit chaque année près de 3,5 millions de personnes dans les villes qu'il traverse. Cette année, La Vuelta aura un total de huit arrivées dans des cols de montagne.

Le parcours de la 74e édition de La Vuelta, qui s’élance le 24 août des Salines de Torrevieja et se termine le 15 septembre à Madrid, passera par des villes et des espaces naturels des communautés autonomes de la Communauté valencienne, Catalogne, Aragon, Navarre, Euskadi, Cantabrie, Asturies, Castille-et-Léon, Castilla-La Mancha, Communauté de Madrid et des pays voisins de la Principauté d'Andorre et de France.

L'ampleur de l'événement sportif, qui présente un fort impact social et environnemental, a mené La Vuelta et Ecovidrio à unir leurs forces pour sensibiliser les amateurs du cyclisme et la société en général à l'importance du recyclage du verre, au problème de l'abandon des déchets dans le milieu naturel et au respect de l'environnement. Une série d'actions qui s'inscrivent dans le cadre de l'effort croissant que les événements sportifs associés à Ecovidrio doivent mener à bien face à une société à l'engagement écologique croissant.

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives sur La Vuelta