La Vuelta utilisera le système de reconnaissance faciale Movistar pour remplacer la signature physique des coureurs

16 octobre 2020 - 10:30 [GMT + 2]

Suite à la situation de crise sanitaire provoquée par la COVID-19 La Vuelta a décidé d’éliminer le processus de signature qui a habituellement lieu au départ de chaque étape. Le podium signature est un élément essentiel sur une course cycliste : une procédure obligatoire dans le cadre de la compétition, qui entraîne une pénalité si le coureur ne s'y rend pas avant le départ de l'étape. Pour éviter la manipulation physique du papier et du stylo, cette année, grâce à Movistar, la procédure sera effectuée à l'aide de la technologie de reconnaissance faciale.

La technologie de reconnaissance faciale mise en œuvre par Telefónica Security Engineering est l'une des mesures les plus efficaces proposées par Movistar à ses clients pour contrôler la pandémie. Elle permet d'identifier les personnes sans contact, en gardant une distance de sécurité.

Le système de reconnaissance faciale est une application assistée par ordinateur qui analyse les caractéristiques physiques d'une personne, afin de déterminer son identité. Le programme détecte l'utilisateur, étudie les détails et vérifie s'il est autorisé à accéder à un certain lieu ou à certaines informations.

Le système, qui mesure également la température corporelle, servira à capturer l'image du cycliste et, grâce à un algorithme de reconnaissance faciale, à afficher les données du coureur correspondant sur les écrans du podium signature. Cela permet d'éliminer un point de contact entre les différents coureurs avant le départ de chaque étape pour éviter ainsi les risques de contagion entre les cyclistes. Ce type d'innovation technologique sera utilisé pour la première fois sur La Vuelta et sera mis en œuvre par Telefónica Security Engineering.

Movistar, partenaire télécommunications de La Vuelta, promeut l'utilisation de la technologie comme outil d'appui pour l’évènementiel sportif. Actuellement, les cyclistes de la Movistar Team utilisent déjà le big data pour le suivi en temps réel des séances d'entraînement. La connaissance des degrés d'effort produits par les cyclistes appliqués à des variables telles que le tracé, la difficulté des étapes ou la fréquence cardiaque s'avère un outil infaillible pour obtenir un rendement optimal d'une équipe.

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives sur La Vuelta