L’envol de Caruso vers l’Alto de Velefique

22 août 2021 - 17:41 [GMT + 2]

Damiano Caruso (Bahrain Victorious) s’est offert un succès impressionnant au sommet de l’Alto de Velefique, à l’arrivée de la 9e étape de La Vuelta 21, après une journée des plus mouvementées dans les montagnes andalouses. Le grimpeur italien faisait partie de l’échappée qui s’est détachée après 90km de bataille. Il est ensuite parti seul dans l’Alto Collado Venta Luisa à 71km de l’arrivée et a résisté au retour des favoris dans la montée finale. Deuxième de l’étape, Primoz Roglic (Jumbo-Visma) renforce son emprise sur La Roja devant Enric Mas (Movistar Team) à la veille du premier jour de repos. Egan Bernal (Ineos Grenadiers) et Mikel Landa (Bahrain Victorious) ont souffert sur les pentes de l'Alto de Velefique.

Étape 9 - Le résumé | #LaVuelta21

Il reste 175 coureurs dans le peloton de La Vuelta 21 au moment de s’élancer depuis Puerto Lumbreras pour affronter une grande étape de montagne à la veille du premier jour de repos : plus de 4.500m de dénivelé pour atteindre l’arrivée au sommet de l’Alto de Velefique. Ces défis inspirent les combatifs : il faut 90km, avalés en à peine deux heures à force d’attaques et de contre-attaques, pour que l’échappée du jour se détache d’un peloton déjà très réduit.

Lilian Calmejane (AG2R-Citroën Team), Damiano Caruso (Bahrain Victorious), Angel Madrazo (Burgos-BH), Julen Amezqueta (Caja Rural-Seguros RGA), Olivier Le Gac, Rudy Molard (Groupama-FDJ), Robert Stannard (Team BikeExchange), Romain Bardet, Martijn Tusveld (Team DSM), Kenny Elissonde (Trek-Segafredo) et Rafal Majka (UAE Team Emirates ont une avance de 3’ au km 103.

Le solo de Caruso

Molard (+5’09’’), Calmejane (+6’34’’) ou encore Caruso (+6’47’’) menacent La Roja, et les Jumbo-Visma de Primoz Roglic contrôlent l’avance des échappés. Ineos Grenadiers fait monter la pression dans la longue ascension de l’Alto de Collado Venta Luisa (29km à 4,4%, avec des pente irrégulières atteignant les 15%). Ils ramènent rapidement l’écart à 1’15’’.

Caruso décide d’accélérer à 14km du sommet et personne ne peut le suivre. Bardet, Tusveld, Majka et Amezqueta ont un retard de 1’25’’ au moment de basculer dans la descente. Le reste des attaquants est repris par le groupe des favoris, désormais pointé à 1’55’’.

Damiano Caruso poursuit son effort dans la descente et dans l’avant-dernière ascension du jour tandis que les Ineos Grenadiers stoppent leur poursuite à 40km de l’arrivée. Geoffrey Bouchard (AG2R-Citroën Team) fait le bond pour rejoindre les poursuivants, tandis que Tusveld est distancé. Bardet, Majka, Amezqueta et Bouchard ont 2’30’’ de retard à l’entrée dans les 20 derniers km, tandis que l’écart avec le peloton s’élève à 4’50’’.

Bataille totale sur l'Alto de Velefique

Les Ineos Grenadiers reprennent les commandes du groupe des favoris dans la dernière ascension. Pendant que Caruso maintient une allure élevée à l’avant, son leader Mikel Landa est distancé à 10km du sommet. Adam Yates attaque 1km plus loin. Un groupe émerge rapidement avec le Britannique, son compagnon d’Ineos Grenadiers Egan Bernal, Primoz Roglic, et le duo de Movistar Team Enric Mas - Miguel Angel Lopez.

Après une nouvelle série d’accélérations, Mas attaque à 5km du sommet et seul Roglic peut le suivre. Les deux hommes collaborent pour gagner du temps sur les rivaux pendant que Caruso leur résiste. L’Italien s’impose 1’05’’ devant Roglic, plus que jamais leader de La Vuelta 21, et 1’06’’ devant Mas, désormais pointé à 28’’ au général. Haig, Lopez et Yates sont les plus forts derrière eux, à une quarantaine de secondes. Bernal perd une minute et Landa en lâche 4.

 

© ©PHOTOGOMEZSPORT2019

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives sur La Vuelta