Pedersen double la mise dans un final fou

6 septembre 2022 - 18:18

Mads Pedersen (Trek-Segafredo) a remporté la 16e étape de La Vuelta 22 dans un groupe de cinq après une attaque de Primoz Roglic (Jumbo-Visma) dans les rues de Tomares. Le Slovène, triple vainqueur du Grand Tour espagnol, a réussi à creuser un écart au moment où Remco Evenepoel (Quick-Step Alpha Vinyl) essuyait une crevaison dans les 3 derniers km… mais il est tombé à 75 mètres de l'arrivée. Pascal Ackermann (UAE Team Emirates) et Danny van Poppel (Bora-Hansgrohe) complètent le podium du jour avec 8’’ d’avance sur la première partie du peloton. Evenepoel conserve La Roja pour la 11e étape consécutive, la plus longue série depuis que Primoz Roglic (Jumbo-Visma) a décroché sa première victoire au général en 2019. Les favoris pour le triomphe final reprendront leurs batailles mercredi avec une arrivée au sommet inédite au Monastère de Tentudia.

Résumé - Étape 16 | #LaVuelta22

La dernière semaine de La Vuelta 22 commence avec une étape de 189,4km entre Sanlucar de Barrameda to Tomares. Le parcours est essentiellement plat mais le final pourrait se révéler piégeur pour les sprinteurs. 142 coureurs prennent le départ en l’absence d’Esteban Chaves (EF Education-EasyPost) et Maxim van Gils (Lotto Soudal).

Trek-Segafredo et Cofidis contrôlent l’échappée

Ander Okamika (Burgos-BH) et Luis Angel Maté (Euskaltel-Euskadi) attaquent dès le premier kilomètre de course pour former l’échappée du jour.

Okamika passe sa quatrième journée à l’avant sur La Vuelta 22 tandis que Maté est aux avant-postes pour tenir la promesse énoncée avant le départ des Pays-Bas : il s’est engagé à faire don d’un arbre pour la Sierra Bermeja pour chaque kilomètre qu’il passe en échappée sur le Grand Tour espagnol.

La Trek-Segafredo de Mads Pedersen et la Cofidis de Bryan Coquard prennent rapidement les commandes du peloton pour contrôler l’écart sous les 4 minutes.

À l’entrée dans les 50 derniers km, les deux mêmes équipes mènent toujours le peloton avec un retard de 2 minutes sur le duo de tête. Ils sont finalement repris à 13km de l’arrivée, après avoir passé 176km à l’avant.

Pedersen au sommet, Roglic à terre

Primoz Roglic (Jumbo-Visma) lance un final fou avec une attaque à 2,5km de l’arrivée. Au même moment, Remco Evenepoel (Quick-Step Alpha Vinyl) lève le bras pour indiquer une crevaison.

Mads Pedersen (Trek-Segafredo), Pascal Ackermann (UAE Team Emirates), Danny van Poppel (Bora-Hansgrohe) et Fred Wright (Bahrain Victorious) suivent l’attaque de Roglic. Le Danois sprinte vers la victoire pendant que le Slovène touche Wright et tombe à 75m de la ligne.

Evenepoel termine avec un retard de 3’10’’. Puisque son incident a eu lieu dans les 3 derniers km, il est classé dans le même temps que Quentin Pacher (Groupama-FDJ), premier coureur du premier peloton, avec un retard de 8’’.

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives sur La Vuelta