Vine et Evenepoel, encore !

27 août 2022 - 17:59

Jay Vine (Alpecin-Deceuninck) et Remco Evenepoel (Quick-Step Alpha Vinyl) ont encore impressionné sur les terribles pentes de Collau Fancuaya (maximum : 19%) à l’arrivée de la 8e étape de La Vuelta 22. L’Australien a distancé tous ses compagnons d’échappée, parmi lesquels Marc Soler (UAE Team Emirates) et Thibaut Pinot (Groupama-FDJ), pour s’offrir sa deuxième victoire d’étape en trois jours. Dans le brouillard, Remco Evenepoel (Quick-Step Alpha Vinyl) a imposé un rythme infernal que seuls Enric Mas (Movistar) et Primoz Roglic (Jumbo-Visma) ont pu suivre. Le Belge conserve La Roja à la veille d’une nouvelle grande étape de montagne dans les Asturies.

Le premier week-end montagneux de La Vuelta 22 se dresse devant les coureurs et il commence par une arrivée au sommet inédite sur les pentes terribles du Puerto Collau Fancuaya. Six ascensions sont répertoriées en seulement 153,4km, pour un dénivelé total de plus de 3.500m. 171 coureurs s’élancent après les retraits de Nikias Arndt, Mark Donovan (Team DSM), Jake Stewart (Groupama-FDJ) et Anthony Delaplace (Arkéa-Samsic).

Pinot, Vine, Soler, Landa… Une échappée impressionnante

Alexey Lutsenko (Astana-Qazaqstan) est le premier attaquant du jour. Son accélération initie une série d’offensives sur les pentes de l’ascension de 2e catégorie de l’Alto de La Colladona (sommet au km 9,8). Richard Carapaz (Ineos Grenadiers) et Alejandro Valverde (Movistar) sont parmi les coureurs qui se lancent rapidement à l’attaque et contraignent les Quick-Step Alpha Vinyl de Remco Evenepoel à travailler dès le départ.

Au sommet, Jay Vine (Alpecin-Deceuninck) prend 5 points et la tête du classement de la montagne. Marc Soler (UAE Team Emirates) le suit de près. Les vainqueurs des 5e et 6e étapes font l’effort dans la vallée et sont rejoints au km 23 par six autres échappés : Alexey Lutsenko (Astana-Qazaqstan), Mikel Landa (Bahrain Victorious), Bruno Armirail (Groupama-FDJ), Rein Taaramäe (Intermarché-Wanty-Gobert), Lucas Hamilton (BikeExchange-Jayco) et Mads Pedersen (Trek-Segafredo).

Bruno Armirail se laisse ensuite décrocher pour aider Thibaut Pinot et Sébastien Reichenbach (Groupama-FDJ) à rejoindre cette échappée de grande qualité. Quick-Step Alpha Vinyl calme le jeu dans le peloton.

Les pois pour Vine et le vert pour Pedersen

Jay Vine continue sa moisson de points au sommet de l’Alto de La Mozqueta (2e caté, km 48,8), de l’Alto de Santo Emiliano (3e caté, km 66,5) et du Puerto de Tenebreo (km 98,1). L’écart est stable autour de 4 minutes. Porteur du maillot à pois, Victor Langellotti (Burgos-BH) abandonne sur chute.

Après l’avant-dernière ascension du jour, Peralvia (3e caté, km 113,8), Vine est assuré de prendre le maillot à pois s’il finit l’étape sans incident. Pedersen profite du sprint intermédiaire (km 127.4) pour s’offrir le maillot vert avec 147 points, 5 de plus que Sam Bennett (Bora-Hansgrohe) au départ de l’étape.

Vine et Evenepoel sont intenables

Pedersen et Armirail perdent le contact avec l’échappée avant l’ascension finale, Collau Fancuaya (10km à 8,5%, avec un maximum à 19%). Les Movistar et les Ineos Grenadiers prennent les commandes du peloton. L’écart est de 3’15’’ au pied.

Vine part seul à 6km du sommet. Marc Soler, Rein Taaramäe et Thibaut Pinot sont ses plus proches poursuivants mais ils échouent à revenir sur l’Australien tandis que Remco Evenepoel passe à l’attaque dans les 3 derniers km de l’ascension. Enric Mas (Movistar) parvient à le suivre, comme il l’a fait sur le Pico Jano.

Cette fois, Primoz Roglic (Jumbo-Visma) est également présent. Les autres prétendants au général essuient de nouvelles pertes face au jeune Belge, qui franchit la ligne 1’20’’ après Vine. Il renforce sa position de leader de La Vuelta avant une nouvelle explication vers Les Praeres.

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives sur La Vuelta