Édition 2019

Victoires d'étapes 0
Classement général 9
Coureurs en course 8
Directeurs sportifs : DEAN Julian / LAPAGE Laurenzo https://www.greenedgecycling.com/

MITCHELTON - SCOTT

L’Australie est devenue une référence incontournable de l’élite du cyclisme, une position renforcée par Mitchelton-Scott, qui fait partie de la plus grande catégorie mondiale depuis sa première saison sur les routes en 2012. Sur ses six participations à La Vuelta, l’équipe cumule à ce jour 12 victoires d’étapes grâce à sept coureurs différents.

Le palmarès des Australiens sur La Vuelta a été inauguré par Simon Clarke, qui après avoir décroché la victoire à Valdezcaray a continué à se battre jusqu’à la fin de La Vuelta 12 pour ajouter à son palmarès le maillot à pois de la montagne. Michael Matthews a aussi remporté deux étapes aux Lacs de Sanabria et à Arcos de la Frontera, tandis que Caleb Ewan et Esteban Chaves ont bouclé en 2015 une première semaine de rêve pour l’équipe australienne. Le grimpeur Colombien s’est par ailleurs hissé à la cinquième place du classement général, après s’être fait couronné comme l’une des grandes révélations de l’édition 2015 et avoir revêtu pendant six jours le maillot rouge de leader. Un statut que Chaves a confirmé en 2016 en terminant sur la 3ème marche du podium à Madrid. Une belle édition que les Australiens ont bouclée avec quatre victoires d’étapes : Jens Keukeleire à Bilbao, Magnus Cort Nielsen à Gandía et Madrid et Simon Yates à Luintra. C'est précisément l'aîné des jumeaux Yates qui a marqué de son sceau le milieu du cyclisme en 2018. Le Britannique a été le leader du Giro d'Italia pendant 13 jours, avant que Chris Froome ne lui ravisse la maglia rosa à Finestre. Yates a repris le dessus, faisant preuve d'une surprenante maturité, et a remporté pendant La Vuelta le premier grand Tour de Mitchelton-Scott, en dominant depuis La Covatilla et en défendant La Roja pendant 11 étapes, avec des démonstrations de force au sommet de Les Praeres, Navarre et en Andorre, Naturlandia.

  • Victoire Finale 1
  • Victoires d'étapes 12
  • Maillots rouges 20
  • Victoire Annexe 1

Victoires finales : 0

 

Victoires d’étape : 12

2012: Simon Clarke (Station de Valdezcaray).

2013: Michael Matthews (Lac de Sanabria et Madrid).    

2014: Michael Matthews (Arcos de la Frontera). 

2015: Esteban Chaves (Caminito del Rey et Sierra de Cazorla).

2015: Caleb Ewan (Alcalá de Guadaira).

2016: Simon Yates (Luintra/Ribeira Sacra), Jens Keukeleire (Bilbao), Magnus Cort Nielsen (Ganjour et Madrid).

2018: Simon Yates (Les Praeres. Nava).

 

Maillots de leader : 20 jours

2014: Michael Matthews (3 jours).

2015: Esteban Chaves (6 jours).

2018: Simon Yates (11 jours).

 

Victoires dans les classements annexes : 1

2012: Simon Clarke (montagne). 

LE CHIFFRE

24 : Avant mai 2018, Simon Yates n’avait jamais été leader du classement général d’un Grand Tour. Depuis, le grimpeur britannique a passé 24 jours vêtu du maillot de leader du Giro et/ou de La Vuelta.

 

LES DATES

21 août 2012 : Simon Clarke gagne au sommet de Valdezcaray, première victoire de l’équipe sur La Vuelta lors de leur début en catégorie World Tour. 

25 août 2014 : Michael Matthews porte le maillot rouge, 5 ans après Cadel Evans et 9 ans après Bradley McGee (premier Australien)

16 septembre 2018 : Simon Yates obtient la première victoire au général de La Vuelta pour l’équipe océanique.

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives sur La Vuelta

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblés en fonction de vos centres d'intérêts.

En savoir plus