Édition 2021

Victoires d'étapes 1
Classement général 4
Coureurs en course 7
Directeurs sportifs : PEDRAZZINI Simone / MORI Manuele

UAE TEAM EMIRATES

La continuité de l’histoire de l’ancienne équipe Lampre a été assurée par les finances du Golfe persique: les Émirats Arabes Unis et la compagnie aérienne de Dubaï Fly Emirates. Le groupe participera en 2021 à sa 25e édition de La Vuelta, après y avoir débuté en 1990. Au cours de sa longue trajectoire, l’équipe a cumulé pas moins de 29 victoires partielles, et a inauguré son palmarès en beauté grâce à la victoire de l’Ukrainien Sergei Outschakov et aux trois victoires du coureur ouzbek Djamolidine Abdoujaparov en 1993. À son retour en 1999, cette équipe a situé sur la carte le cyclisme africain, jusqu’alors inconnu, grâce à la victoire historique de Robert Hunter à Benidorm. Dès lors, les victoires se sont succédé grâce à des cyclistes divers et connus tels que Gilberto Simoni et Mariano Piccoli (2000), Juanma Gárate (2001), Daniele Bennati (2007), Damiano Cunego (2009), Alessandro Petacchi (2010), Francesco Gavazzi (2011), Winner Anacona et Przemislay Niemec (2014), Nelson Oliveira et Rubén Plaza (2015), Valerio Conti (2016), Matej Mohoric (2017) et la plus récente, en 2020, du très jeune coureur Jasper Philipsen, au sprint à Puebla de Sanabria.

En 2019, alors qu’UAE abordait La Vuelta avec une équipe construite autour de Fabio Aru (vainqueur de l’édition 2015), un jeune Slovène a tout fait chavirer. À ses 20 ans, Tadej Pogačar a été l’une des vedettes de la 74e édition de La Vuelta. Trois victoires d’étapes, 3e au classement général et le maillot de meilleur jeune pour un débutant qui n’en avait pas l’air, et qui est entré dans l’histoire en devenant le plus jeune vainqueur du Tour de France depuis 1904. Un titre qu'il a revalidé en 2021 et qui lui a permis d'inscrire à nouveau son nom en lettres d'or dans l’histoire de la Grande Boucle.

  • Victoire Finale0
  • Victoires d'étapes29
  • Maillots rouges2
  • Victoires Annexes3

Victoires finales: 0  

Victoires d’étapes: 29

1993: Djamolidine Abdoujaparov (Valence, Saragosse et Ferrol) ; Sergei Ouchakov (Gijón).
1999: Robert Hunter (Benidorm).
2000: Mariano Piccoli (Santander et Ávila); Gilberto Simoni (Alto de l’Angliru).
2001: Juan Manuel Gárate (Vinarós); Robert Hunter (Albacete); Gilberto Simoni (Alto de Abantos).
2007: Daniele Bennati (Vigo, Talavera de la Reina et Madrid).
2008: Alessandro Ballan (La Rabassa/Naturlandia).
2009: Damiano Cunego (Alto de Aitana et Sierra de la Pandera).
2010: Alessandro Petacchi (Orihuela).
2011: Francesco Gavazzi (Noja).
2014: Winner Anacona (Aramón Valdelinares); Przemyslaw Niemiec (Lacs de Covadonga).
2015: Nelson Oliveira (Tarazona); Rubén Plaza (Cercedilla).
2016: Valerio Conti (Urdax Dantxarinea).
2017: Matej Mohoric (Cuenca)
2019: Tadej Pogačar (Cortals d’Encamp, Los Machucos y Plataforma de Gredos).
2020: Jasper Philipsen (Puebla de Sanabria)  

Maillots de leader: 2
2007: Daniele Bennati (1 jour).
2008: Alessandro Ballan (1 jour).

Victoires dans les classements annexes: 3

2007: Daniele Bennati (points).
2019: Tadej Pogačar (meilleur jeune)  

LE CHIFFRE

18: Les années d’écart entre Alejandro Valverde et Tadej Pogačar, respectivement 2ème et 3ème sur le podium de La Vuelta 19.

LES DATES

15 mai 1993: Djamolidine Abdoujaparov, « La Terreur de Tashkent », gagne trois étapes de La Vuelta, pour un total de 7 à son palmarès.
5 septembre 1999: Un an après la réapparition de l’équipe sur La Vuelta, Robert Hunter s’impose à Benidorm.
14 septembre 2019: Le jour où Tadej Pogačar a confirmé qu’il figurait parmi les dominateurs de La Vuelta 19, en obtenant à Plataforma de Gredos sa troisième victoire d’étape et en assurant sa présence sur le podium final à Madrid.

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives sur La Vuelta