Storer au sommet, Valverde à terre

20 août 2021 - 18:20 [GMT + 2]

Michael Storer (Team DSM) s’est élevé vers la victoire à Balcon de Alicante après une immense bataille sur la 7e étape de La Vuelta 21. Le grimpeur australien de 24 ans a détruit ses compagnons d’échappée sur les terribles pentes de l’ascension finale, inédite, pour s’imposer devant Carlos Verona (Movistar Team), passé tout près de la victoire lors d’une journée douloureuse pour son équipe. Alejandro Valverde, qui participait à sa 15e La Vuelta, a dû abandonner sur chute. Primoz Roglic (Jumbo-Visma) a conservé La Roja pour un poignée de secondes devant Felix Grossschartner (Bora-Hansgrohe).

Le peloton de 182 coureurs de La Vuelta 21 s’élance depuis Gandia pour affronter six ascensions et plus de 3.500m de dénivelé en direction d’une arrivée au sommet inédite au Balcon de Alicante. Ils arrivent rapidement au pied de la première ascension du jour, le Puerto La Llacuna, où débute une grande bataille pour l’échappée.

Une grande échappée menace La Roja

Après de nombreuses attaques et contre-attaques, Jack Haig (Bahrain Victorious) passe en tête et prend 10 points au sommet mais la situation de course est loin de se stabiliser. Un groupe de 29 coureurs se constitue finalement dans la vallée sous l’impulsion notamment de Matteo Trentin, particulièrement actif pour son compagnon Jan Polanc (UAE Team Emirates).

Le Slovène est le mieux classé au général parmi les hommes de tête : 12e, +1’42’’. 15e à +2’09’’, Felix Grossschartner (Bora-Hansgrohe) est l’autre menace principale pour La Roja. Team DSM met cinq coureurs dans l’échappée : Romain Bardet, Thymen Arensman, Chris Hamilton, Michael Storer et Martijn Tusveld.

Leur avance grimpe à 4 minutes dans la montée et la descente du Puerto de Tudons. Dans le même temps, Hugh Carthy (EF Education Nippo) abandonne la course. Il avait fini 3e au général en 2020.

Valverde attaque avant de chuter

L’intensité monte encore dans l’ascension suivante, le Puerto El Collao (2e caté), lorsque Movistar Team lance Alejandro Valverde à l’attaque pour mettre les Jumbo-Visma sous pression. Richard Carapaz (Ineos Grenadiers) suit cette accélération mais Valverde tombe ensuite dans un virage. La star espagnole tente de reprendre la route, malgré ses blessures apparentes au niveau de l’épaule gauche. Il doit abandonner quelques kilomètres plus loin.

Dans le même temps, le groupe de tête explose. Pavel Sivakov (Ineos Grenadiers) est très actif, aux côtés de Lawson Craddock et Michael Storer. Ils creusent un écart d’une minute sur leurs ex-compagnons en direction de l’avant-dernière ascension du jour, le Puerto de Tibi, dont le sommet se situe à 13,7km de l’arrivée.

Storer s'envole

Sivakov et Storer distancent rapidement Craddock sur les premières pentes de l’ascension de Balcon de Alicante (8,4km, 6,2%). Mais Carlos Verona (Movistar Team) et Andreas Kron (Lotto Soudal) les rejoignent en tête de la course à 7km de l’arrivée. L’espagnol place même deux grosses accélérations mais personne ne peut suivre Storer lorsqu’il place son contre à 3,5km de l’arrivée.

Dans le groupe des favoris, Steven Kruijswijk fait le tempo pour Primoz Roglic (Jumbo-Visma), puis Adam Yates accélère pour Ineos Grenadiers. Ils finissent avec un retard de 3’33’’, qui permet à Roglic de conserver La Roja avec 8’’ d’avance sur Grossschartner. Mikel Landa (Bahrain Victorious) perd 30’’ sur la ligne.

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives sur La Vuelta