Carapaz vole, Roglic bouscule Evenepoel

3 septembre 2022 - 17:49

Les pentes emblématiques de Sierra de La Pandera ont donné lieu à une grande bataille remportée par Richard Carapaz (Ineos Grenadiers), encore vainqueur d’étape deux jours après avoir dompté Peñas Blancas, tandis que Primoz Roglic (Jumbo-Visma) attaquait avec succès Remco Evenepoel (Quick-Step Alpha Vinyl). Le grimpeur équatorien était le seul coureur de l’échappée en mesure de résister à Miguel Angel Lopez (Astana Qazaqstan), 2e de l’étape, et Roglic, qui a pris la 3e place et réussi à creuser un écart de 48’’ sur Evenepoel. C’est exactement le bénéfice que le jeune Belge s’était offert dans le contre-la-montre. Evenepoel conserve la Roja avec une avance de 1’49’’ sur Roglic et 2’43’’ sur Enric Mas (Movistar), à la veille d’une autre explication sur les sommets andalous.

La Vuelta 22 attaque un grand week-end de montagne sur les sommets andalous avec une arrivée sur les pentes de Sierra de La Pandera, où Alejandro Valverde s’était imposé en 2003 ! Les 146 coureurs qui ont fini la 13e étape s’élancent depuis Montoro.

Une échappée de luxe après une grosse bataille

Au sein de ce peloton, on compte de très nombreux candidats à l’échappée. Vincenzo Nibali (Astana Qazaqstan) est le premier coureur à se lancer. Son accélération initie d’innombrables attaques, notamment de la part Jay Vine (Alpecin-Deceuninck), Sergio Higuita (Bora-Hansgrohe) ou encore Thomas De Gendt (Lotto Soudal)…

Le bon coup se lance finalement après quasiment 70km de bataille à près de 50km/h. Alexey Lutsenko (Astana Qazaqstan) et Richard Carapaz (Ineos Grenadiers) sont les premiers à sortir. Clément Champoussin (AG2R Citroën), Luis Leon Sanchez (Bahrain Victorious), Bruno Armirail (Groupama-FDJ), Filippo Conca (Lotto Soudal), Kenny Elissonde et Mads Pedersen (Trek-Segafredo) les rejoignent rapidement à l’avant. Raul Garcia Pierna (Kern Pharma) et Marco Brenner (Team DSM) finissent par boucher l’écart pour former une échappée de 10 coureurs à 76km de l’arrivée.

Nouvelles escarmouches sur le Puerto de Los Villares

Rémi Cavagna mène le peloton pour la Quick-Step Alpha Vinyl et contrôle l’écart autour de 4 mintues. Mads Pedersen est distancé lorsque l’échappée attaque l’enchaînement du Puerto de Los Villares (10,4km à 5,5%) et de la Sierra de la Pandera (8,4km à 7,8%). Le peloton pointe à 3’30’’.

Alexey Lutsenko lance la bataille dans les 20 derniers km. Luis Leon Sanchez contre-attaque et passe seul en tête au sommet. Richard Carapaz le rejoint à 10km de l’arrivée. Champoussin les rejoint à 7km du sommet tandis que le peloton, désormais mené par les Jumbo-Visma, est pointé à 2’25’’.

Carapaz résiste, Evenepoel souffre

Conca revient également à 5km du sommet. Mais le groupe des favoris est seulement pointé à 1’22’’, sous l’impulsion de Chris Harper (Jumbo-Visma). Primoz Roglic attaque à 4km du sommet, au moment où Carapaz s’isole en tête de la course. Mas et Lopez accélèrent également, Evenepoel est en difficulté.

Au sommet, Carapaz maintient un écart de 8’’ sur Lopez, qui finit 2e à La Pandera derrière un échappé, comme il l’avait fait en 2017 (Rafal Majka s’était imposé). Roglic prend la 3e place, dans le même temps que le grmpeur colombien, avec 48’’ d’avance sur Evenepoel.

Vuelta Espana 2022 - 77th edition - 14th stage Montoro - Sierra de La Pandera 160,3 km - 03/09/2022 - Richard Carapaz (ECU - INEOS Grenadiers) - photo Rafa Gomez/SprintCyclingAgency©2022
Vuelta Espana 2022 - 77th edition - 14th stage Montoro - Sierra de La Pandera 160,3 km - 03/09/2022 - Richard Carapaz (ECU - INEOS Grenadiers) - photo Rafa Gomez/SprintCyclingAgency©2022 © SprintCyclingAgency©2022

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives sur La Vuelta